Bienvenue sur les pages du souvenir de www.in-memoria.be
 
 HOME  
 Les tombes du Commonwealth au cimetière de Kain par les scouts de Kain du 13° ES FCS
.
C'est dans la commune de Kain, village du grand Tournai que se trouve le cimetière qui abrite cette parcelle du Commonwealth où reposent en paix cinq soldats .
   
parcelle militaire du cimetière de Kain commonwealth

________________________________________________________________________________________________________________

En 2004, les scouts de Kain ont fait des recherches et écrit un feuillet  sur ces 5 soldats .
Lors de mon contact avec Jean-Louis qui signe l'introduction de cette parution, il me dit que :
Avant toute chose il est bon de préciser dans quel cadre a été réalisé ce document, il s'adresse à des enfants ayant entre 7 et 11 ans et a été réalisé avec eux.
Il c'est mis en place dans le cadre de l'animation scout, avec un petit nombre d'enfants qui réalisaient  un " Badge Historien ".
Nous sommes bien dans ce cadre là dont la fonction est d'intéresser des enfants à leur histoire locale et à l'histoire en général ,
qu'il n'y a aucune prétention historique dans ce réçit .

  Introduction de Jean-Louis 
C'est inscrit en moi: Je sais qu'il y a des anglais dans le cimetière de mon village. Leurs tombes sont présentes dans ma mémoire autant que celles de ma famille. La promenade dans le cimetière emprunte toujours le même chemin, celui des souvenirs.
Souvenirs de visages, de voix mais aussi d'images façonnées par des histoires racontées ou des photos anciennes. Rien d'original il me semble, c'est la promenade de chacun. Mais avant de sortir, et ce n'est pas un détour, c'est sur ma route, je prends un petit passage entre les dalles et je traverse le carré des enfants, petites croix de fer ou de bois sans marbre. Un peu plus loin, ils sont là, tous les cinq, alignés dans un parterre de graviers: des croix blanches, des noms et des insignes gravés. des dates et des âges aussi .
Ces Anglais sont à jamais associés à une main qui sert la mienne. Quand j'y vais, quand je suis près d'eux, cette sensation je la ressens encore aujourd'hui. C'est la main de mon papa, je m'en souviens sans doute car, à cet endroit, il devait serrer un peu plus fort .
C'est presque le seul souvenir d'un contact physique: plus de trace des fessées sûrement reçues, des promenades dans les bras ou sur les épaules, rien que cette main qui sert la mienne à cet endroit.
Mon papa est mort il y a des années, il fait maintenant partie de ma promenade au cimetière mais, j'en suis sûr, il m'accompagne chaque fois chez les Anglais .
Ce travail nous l'avons mené sur deux ans, essentiellernent parce que la récolte de documents prend du temps.
Grâce à Internet nous avons pu communiquer avec des interlocuteurs lointains (en Nouvelle Zélande) et obtenir des renseignements quasiment en temps réel.
Une grosse déception néanmoins c'est de n'avoir pas pu entrer en relation avec des descendants de la famiile des soldats enterrés à Kain et ainsi obtenir une photo afin de mettre un visage sur leurs noms.
Par contre, mais vous verrez bien, nous avons découvert des informations formidables.
Et puis, le plus chouette, c'est d'avoir eu la chance de réaliser ce projet avec des louveteaux, des petits gamins de dix ans qui ont fait un saut dans un passé de plus de 60 ans et qui se sont passionnés.
Quel bonheur I Merci à eux ...
Bonne lecture , Jean-Louis , juin 2004 .

  Le début de l'histoire 
En fait, c'est assez simple, au mois de Novembre c'est laToussaint et nous sommes nombreux à aller dire bonjour à ceux qui reposent
dans le cimetière de Kain.
Dans un coin de celui-ci, il y a cinq tombes de soldats. Des soldats anglais, ils sont morts au mois de Mai 1940.
Les tombes portent des noms et des prénoms, certains étaient très jeunes quand ils ont été tués (l'un avait à peine 17 ans).
Ceux que nous aimons et dont la piste s'est arrêtée, nous savons où ils sont, quand nous avons un petit moment de blues, nous pouvons venir parler avec eux, dire un petit bonjour.
Mais ces soldats, loin de chez eux, qui s'en souvient ? pourquoi sont-ils là ? qui sont-ils ? .
Avant d'être recouverts par de la terre c'étaient des hommes qui parlaient et vivaient comme nous.
En parlant ensemble nous nous sommes dit que ce serait chouette de se renseigner, d'écrire un peu leurs histoires et de lancer une recherche pour essayer de les connaître.
La guerre est quelque chose de terrible, nous oublions que chaque personne tuée est un être humain qui a une famille, qui a eu ses joies, ses peines, qui a vécu plein de choses. Un jour au détour d'un chemin, derrière un buisson ou sur le bord d'un fleuve, parfois dans un pays que l'on ne connaît pas, loin de sa famille, tout s'arrête .
Ce que nous désirons est assez simple: quand nous passerons près de ces soldats au mois de Novembre ou à un autre moment ,
ils seront un peu de notre famille, ils seront importants et alors nous ne regarderons plus les guerres et les massacres comme un film au cinéma...
Bonne lecture à toutes et à tous , Aurélien, Hadrien, Gilles, Maxime, Rémi, Fabien, Edwin et Jean-Hugues


Les renseignements officiels

Tombe N°1 : Francis Albert Gabriel Joseph De LABOUCHERE-SPARLING
1. Renseignements officiels transmis par :
COMMONWEALTH WAR GRAVES COMMISSION
Northern Europe Area
ELVERDINGSESTRAAT, 82
89OO IEPER BELGIUM

Francis Albert Gabriel Joseph De LABOUCHERE-SPARLING , 41990 .
Unité dans laquelle servait ce soldat : 75° Squadron, Royal Air Force , pilote à la 75° Escadrille de la Royal Air Force
Grade ou fonction : Officier pilote 
Age: 20 Ans
Date de sa mort: 21 Mai 1940
Informations complémentaires : Fils de Francis De Labouchere-Sparling et de Alice De Labouchere-Sparling (Née Pollet)

                                Photo de la tombe                                                                          Détails de l'insigne sur la tombe
Clic sur l'image pour agrandir
kain parcelle militaire de labouchere sparling
epitaphe blason  de labouchere

En bas de la pierre tombale on peut lire ceci
epitaphe blason  de labouchere
On peut traduire par : Pour les gens que j'aime , je donne volontiers ma vie

2. Renseignements officiels transmis par  :
 Royal Air Force
Air Historical Branch (RAF)
Ministry of Defence
Room G1, Buiding 266, RAF Bentley Priory, Tanmore,  Middlesex
HA7 3HH

  - L'officier pilote De LABOUCHERE-SPARLING était affecté à la 75° Escadrille de la Royal Air Force. Les pilotes et soldats qui servaient dans cette escadrille étaient d'origine Néo-Zélandaise.
  - De LABOUCHERE-SPARLING pilotait le bombardier WELLINGTON N° R3157
  - Equipage de ce bombardier :
    > Premier pilote : J.N.Collins de la Royale New-Zealand Air Force  ( NZ 2513 F/O )
    > Second pilote : De LABOUCHERE-SPARLING
    > Opérateur radio et mitrailleur : J.S. BROOKS  ( 62215 W/O )
    > Navigateur :  G. THORPE  ( 523426 W/O )
    > Mitrailleur arrière : R. HOKEY ( 76011 P/O LP )
  - Historique de la mission :
    > Le Willington N° R3157 quite avec 6 autres avions le terrain de Thetford, Norfolk, le 21 mai 1940 pour aller bombarder les  
     troupes allemandes à Dinant en Belgique .
    > Arrivé au dessus de Tournai et volant à environ 700 mètres, il est touché par les canons antiaériens allemands
    > L'avion prend immédiatement feu, l'équipage doit s'extraire de l'avion sous un feu intense des mitrailleuses et sauter en parachute        au-dessus des lignes allemandes.
    > Les deux pilotes sont tués: l'avion s'écrase au sol. Lors du crash tout est carbonisé. On ne retrouvera rien du premier pilote J.N.            Collins resté à l'intérieur, le second pilote De Labouchere-Sparling a été tué en évacuant l'avion en parachute .
    > Les trois autres membres de l'équipage sont faits prisonniers par les allemands .


Certaines des informations ci dessus sont contredites par d'autres versions, non officielles, notamment pour le pilote J.S. COLLINS .

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Tombe N°2 : Jack NOCK
1. Renseignements officiels transmis par :
COMMONWEALTH WAR GRAVES COMMISSION
Northern Europe Area
ELVERDINGSESTRAAT, 82
89OO IEPER BELGIUM
Jack NOCK , 4034584
Unité dans laquelle servait ce soldat:
1" 8n. King's Shroshire Light Infantry Fantassin au 1° bataillon d'infanterie légère
Grade ou fonction: Soldat
Age: 21 ans
Date de sa mort:
20 Mai 1940

Photo de la tombe                                                                                     Détails de l'insigne sur la tombe                  
Clic sur l'image pour agrandir
kain parcelle militaire nock j
epitaphe blason  nock

2. Renseignements complémentaires par :
Ces renseignements viennent de documents divers racontant la bataille de I'Escaut .
Nous avons très peu de renseignements sur le soldat lui même , quant à son unité le choses sont un peu plus précises.
Jack NOCK a été tué lors de la bataille de I'Escaut, dans la nuit du 19 au 20 Mai les Allemands ont réussi à traverser I'Escaut à hauteur de Ramegnies-Chin en utilisant un bateau abandonné mis en travers du fleuve.
Venant de I'arrière du village le 6° Bataillon d'Infanterie lance une contre-attaque et parvient à retraverser I'Escaut.
C'est sans doute lors de ces combats que le Soldat Jack NOCK a perdu la vie.

3. Son régiment :
L'insigne complet du régiment dont est issu le soldat Jack Nock
ecusson regiment nock

________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Tombe N°3 : Percival Frederick ELMS
1. Renseignements officiels transmis par :
COMMONWEALTH WAR GRAVES COMMISSION
Northern Europe Area
ELVERDINGSESTRAAT, 82
89OO IEPER BELGIUM
Percival Frederick ELMS  T / 74076
Unité dans laquelle servait ce soldat:
Royal Army Service Corps attd.4 A.A Bde RoyalArtillery
Conducteur de véhicule du Royal Service .Corps détaché auprès 4° Bataillon d'artillerie antiaérienne de I'Artillerie Royale

Crade ou fonction: Conducteur
Age: 25 ans
Date de sa mort: 16 Mai 1940

         Photo de la tombe                                                                                     Détails de l'insigne sur la tombe                  
Clic sur l'image pour agrandir
kain parcelle militaire elms p f
epitaphe blason  nock


2. Renseignemenls officiels  transmis par:
The Royal Army Service Corps & Royal Corps of
Transport Association
Dettingen House, The Princess Royal Barracks
Deepcut, Camberley, Surrey
GU16 6R W
Nous avons eu les informations suivantes
> Percival Frederick ELMS était conducteur de camion
o Il était détaché auprès du 4è'" Bataillon d'artillerie Antiaérienne et tractait un canon
antiaérien.
> Les circonstances de sa mort son méconnues ainsi d'ailleurs que celle des deux artilleurs
qui sont enterrés dans le cimetière et ont été tué le même jour que lui. Il est probable que
ce soit dans les mêmes circonstances.
> Nous avons reçu un extrait d'une liste qui reprend la liste des soldats de ce corps qui ont
été tué pendant la seconde guerre mondiale.
Pour se faire une idée, cette photocopie ne prend en compte que les noms par ordre
alphabétique entre Elliot R. et Farrer H.E. et il y en a 166... Gilles en recevant le
document a été marqué par le nombre de soldats tués qui portent le noms d'Evans: 48
> Dans le document joint par la personne s'occupant des archives du Royal Service Corps,
nous apprenons qu'à partir du l5 mai les unités de transport préparent la bataille de
I'Escaut. Elles quittent leurs positions sur la Dendre et la rivière Senne. Elles commencent
à se replier vers I'Escaut afin d'être prêtes à recevoir les allemands vers le 19 Mai.
> Lors de ce replis il y eut de nombreuses attaques de I'aviation allemandes qui disposait de
la supériorité aérienne. Il est probable que c'est lors d'une de ces attaques que le
conducteur de camion et les deux artilleurs ont été tués.
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Tombe N°4 : James MURPHY
1. Renseignements officiels transmis par :
COMMONWEALTH WAR GRAVES COMMISSION
Northern Europe Area
ELVERDINGSESTRAAT" 82
89OO IEPER BELGILJM
James MURPHY , 1438889
Unité dans laquelle servait ce soldat: 1Lt. Bty., 6 A.A. Regt; Royal Artillery, 1° batterie légère du 6° Régiment d'artillerie
antiaérienne de l'Artillerie Royale
Grade ou fonction: Canonnier
Age : 17 ans
Date de sa mort:
16 Mai 1940

Informations complémentaires : Fils de Nicholas et Cathrine Murphy, de Arrklow République lrlandaise


Photo de la tombe                                                                                     Détails de l'insigne sur la tombe                      
Clic sur l'image pour agrandir
kain parcelle militaire murphy j
epitaphe blason murphy


2. Renseignements complémentaires et autres renseignements (voir James CHRfSTIE )
Les deux artilleurs servaient dans la même batterie et étaient probablement amis, les
renseignements sont les mêmes. Il est probable mais pas certain que Percival Frederick
ELMS le conducteur du camion ait été tué dans la même attaque .
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Tombe N°5 :  Williams James CHRISTIE
1. Renseignements officiels transmis par :
COMMONWEALTH WAR GRAVES COMMISSION
Northern Europe Area
ELVERDINGSESTRAAT, 82
89OO TEPER BELGIUM
WiIIiam James CHRISTIE 1426879
Unité dans laquelle servait ce soldat: lLt. Bty., 6 A.A. Regt; Royal Artillery, 1° batterie légère du 6° Régiment d'artillerie
antiaérienne de I'Arti llerie Royale
Grade ou fonction: Canonnier
Age: 20 ans
Date de sa mort: 16 Mai 1940

Photo de la tombe                                                                                     Détails de l'insigne sur la tombe                      
Clic sur l'image pour agrandir
kain parcelle militaire christie w j
epitaphe blason christie

2. Renseignements complémentaires par :
The Royal Artillery Museum
Old Laboratory Office
Royal Arsenal (West)
Warren Lane. Woolwich
London SEI 8 65T

> Les deux artilleurs servaient dans la même batterie et étaient probablement amis, les renseignements sont les mêmes.
 ll est probable mais pas certain que Percival Frederick
ELMS le conducteur du camion ait été tué dans la même attaque
> Il servaient un canon antiaérien de 3,7 Inch (pouce)
> Vers le 10 Mai cette batterie antiaérienne s'est installée à Arras pour défendre les abords de la ville
> Par la suite des mouvements ont été opérés pas les différentes unités mais toutes les informations ont été perdues lors du ré embarquement du corps expéditionnaire à Dunkerque.
 Nous ne pouvons donc pas obtenir d'informations par la voie des documents
officiels laissés généralement par les différents régiments .

______________________________________________________________________________________________________________________________________________

 Conclusions 

Ce qui s'est déroulé à Kain il y a plus de 60 ans a du se passer dans des centaines et des centaines de villages de Belgique et de France .
Il n'y a rien d'exceptionnel dans les combats qui se sont déroulés chez nous, il n'y a rien de particulier à ce qu'ont vécu ces soldats...
Rien que la guerre ordinaire...
C'est I'anonymat des ces morts, c'est I'oublis dans un pays lointain, c'est une des tombes sans même un nom...
C'est cela que nous voulons gommer.
Il y a dans les cimetières de Kain et de Froyennes des hommes qui continueront à exister tant que quelques uns se souviendront,
 c'est dans ce but que nous avons
réalisé ce document.
Le village de Kain a son histoire et Mai 1940 n'est qu'une pointe dans la ligne du temps.
Il y a donc encore des centaines d'autres projets à réaliser, des centaines de pistes à suivre et d'enquêtes à mener.
Au travail...

scouts kain soldats anglais
     Jean-Hugues                                                    Hadrien                                                         Gilles                                                     Maxime
____________________________________________________________________________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________________________________________________________________

 Ici ce termine cette 1° partie , la suite est à venir , merci encore à Jean-Louis et aux scouts pour ce travail

_____________________________________________________________________________________________________________

La reproduction même partielle des images de ce site ne peut se faire sans autorisation préalable , en aucun cas les copyrights et filigranes ne peuvent être effacés 

Pour toutes questions ou renseignement sur le sujet me contacter via : Eddy

Tous droits réservés: www.in-memoria.be                                    HOME                                   Dernière mise à jour  le 18/10/2019 .
_________________________________________________________________________________________________________________