Bienvenue sur les pages du souvenir de www.in-memoria.be
 
 HOME
A la mémoire de Marguerite Bervoets


Cette plaque se trouve dans le couloir d'entrée de l'école Normale, HEH, rue des Carmes à Tournai .

marguerite bervoets

Biographie celon Wikipedia:
Enseignante et poète, diplômée de philosophie et lettres, Marguerite Bervoets vit à Tournai et enseigne à l’école normale de Tournai lors de l'invasion allemande de 1940, elle fait paraître dès 1941 un hebdomadaire clandestin, « La Délivrance ».
Elle intègre un mouvement de résistance armée, le Groupe des cinq clochers, et prend part à des actions de renseignement et d'exfiltration de pilotes alliés.

Le 8 août 1942, Marguerite Bervoets et Cécile Detournay, qui font alors partie de la Légion belge, se rendent aux abords du champ d'aviation de Chièvres dans le but de photographier des batteries antiaériennes récemment installées.
Les deux jeunes filles emportent un sac à provisions et un appareil photographique. Elles gagnent les abords du terrain et commencent à prendre des clichés.
Une sentinelle allemande les surprend et les conduit devant un officier. Les jeunes filles, montrant leur sac, lui disent qu'elles se rendent à une ferme voisine pour se ravitailler et affirment qu'elles voulaient juste faire quelques photos du paysage pour terminer leurs pellicules.
Malheureusement, le lieutenant allemand ordonne une enquête. Une femme, témoin à charge, conduira à l'inculpation de Marguerite Bervoets et de ses principaux dirigeants. Au domicile de Marguerite, on découvre quelques armes.
La jeune fille avait, semble-t-il, pressenti son destin. Au lycée, elle citait souvent cette phrase de Maeterlinck : « Il est beau de savoir se sacrifier lorsque le sacrifice apporte le bonheur aux autres hommes ».

Après quelques mois d'incarcération à la prison hitlérienne de Mons, Marguerite Bervoets et Cécile Detournay sont déportées en Allemagne pour y être jugées par le Volksgerichtshof de Leer.
Marguerite est condamnée à mort ; Cécile à huit années de travaux forcés.


La maison où elle vécu à Tournai, 10 terrasse Saint Brice.

marguerite bervoest carte marguerite bervoest carte


          La petite carte de son décès                                                       Un livre édité en 1958 en son souvenir                              
marguerite bervoest carte marguerite bervoest carte


On retrouve son nom sur une des plaques du monuments aux Morts de Tournai dans les prisonniers politiques.
Juste au dessus on retrouve également  Deneubourg Henri et Sourdeau Edouard, arrêtés et également exécutés.
monument aux morts tournai plaque latéralle coté boullevard

Une plaque posée sur le mur de sa maison natale
marguerite bervoest plaque mons


Différentes pages web font Honneurs à Marguerite:
http://louisette.eklablog.com/marguerite-bervoets-heroine-belge-resistante-a108458342
https://www.maisondusouvenir.be/marguerite_bervoets.php


A  suivre

_________________________________________________________________________________________________________________

La reproduction même partielle des images de ce site ne peut se faire sans autorisation préalable,
 en aucun cas les copyrights et filigranes ne peuvent être effacés.
_________________________________________________________________________________________________________________

Pour toutes questions ou renseignement sur le sujet me contacter via : Eddy

Tous droits réservés: www.in-memoria.be                                    HOME                                                    Dernière mise à jour  le 08/11/2020 .
_________________________________________________________________________________________________________________